• Victoire & Vocal

Site fantôme ou “dark site”

Dernière mise à jour : 7 déc. 2020

Dark site (ou Site Web de crise, site caché, site masqué, shadow site) : ce sont des sites dédiés, disposant d’une adresse Internet distincte, d’une armature et d’une charte graphique prédéfinie, et comportant des espaces prêts en fonction du type de crise rencontrée.





Lors d’une crise, vous n’avez pas le temps de tout faire.  Pour vous faciliter les choses, dites aux journalistes de consulter votre « Dark Site », comportant des informations mises à jour en temps réel. Ils pourront y trouver vos communiqués les plus récents, des informations donnant du contexte, des photos, illustrations, cartes, graphiques, chiffres et données sur l’organisation, le lieu de la crise, les produits, les services, etc.  Certaines organisations créent des « Dark Sites » avec une URL séparée et distribuent des mots de passe. D’autres préfèrent créer une partie distincte de leur page d’accueil normalement invisible, mais activée en cas de crise. La plupart des journalistes commencent leurs recherches sur vous par votre site Internet. Ces microsites sont principalement créés pour les médias, mais peuvent aussi être utilisés pour tenir au courant les autres parties prenantes. De nombreuses personnes utilisent les réseaux sociaux comme sources d’information, donc le « Dark Site » doit être considéré comme une ressource supplémentaire et en aucun cas un remplacement de la communication auprès des parties prenantes via les réseaux sociaux.



11 vues0 commentaire