• Victoire & Vocal

Les nouvelles initiatives de négoce orientées petits commerces et petits producteurs


https://maisonvictor.fr/content/6-notre-histoire




Au printemps 2019, des plateformes d'e-commerce signent une charte avec les PME. Cette charte a été co-construite avec l'État, les plateformes, la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance, ndlr) et la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises, ndlr) et se centre sur trois axes principaux :


  • le déréférencement, c'est-à-dire, le compte d'une entreprise, et donc son offre sur la plateforme, peut disparaître brutalement du jour au lendemain

  • une vigilance estimée insuffisante contre la contrefaçon

  • puis les frais d'intermédiation qui peuvent être fortement augmentés et contre lesquels les PME ont peu de poids pour s'y opposer ou négocier


Leboncoin, Rakuten, Cdiscount, eBay, Fnac Darty, La Redoute, Mano Mano et Conforama signent cette charte, mais Amazon et Alibaba, entre autres, refusent de la signer.


“On considère que la démarche promeut la transparence, et quand on refuse, c'est qu'on a quelque chose à cacher”, assène François Asselin, président de la CPME.


Amazon de son côté répond via un communiqué :

"Nous prenons cette responsabilité très au sérieux et invitons les entrepreneurs à soumettre tout problème rencontré, 24h/24 et 7 jours/7 par mail, téléphone ou chat afin que ce dernier soit étudié par une équipe dédiée. Nous prenons en considération et traitons l'ensemble des cas qui nous sont remontés par des tiers, y compris ceux signalés par la médiation qui ne représentent aujourd'hui qu'un nombre très limité de cas (0.25%) sur l'ensemble des 10.000 TPE et PME françaises présentes sur amazon.fr"


Cette année, et dans le contexte de la pandémie et crise sanitaire que l'on subit, certaines marketplaces comme Cdiscount ont mis en place des opérations commerciales afin d'attirer vers eux des TPE et des PME. Pour ceux-ci, c'est le moyen de trouver un nouveau canal de vente qui remplacerait si possible le Retail en crise à cause de fermetures et du confinement.


Cdiscount s'allie à la marketplace de produits frais "Pourdebon.com" .

L’offre de 300 producteurs français est accessible sur la plateforme et permet soutenir le commerce de produits frais.


Cdiscount n’est pas le seul à mener ce type d'initiative. L ’enseigne Intermarché a annoncé le jeudi 5 novembre 2020 l'ouverture d’un «drive solidaire» pour soutenir les petits commerces permettant de vendre gratuitement leurs produits via ses plateformes de « Click & Collect ». Une manière d’aider les petits commerçants locaux.


Des nouvelles solutions existent pour un rapprochement plus transparent entre consommateur, producteur et commerçant.


Par exemple :


  • Direct Market, la place de marché dédiée aux produits locaux pour commerçants avec service logistique intégré.

Elle recrée un lien de confiance durable entre le producteur, le commerçant et le consommateur. Équitable et transparente, elle simplifie les relations entre ces acteurs de manière inédite

https://direct-market.fr/

  • Mon Petit commerce, 100% digital et également 100% local. Monpetit-ecommerce.fr est avant tout un moyen de garder le contact avec vos commerçants de proximité : le digital au service du local.

https://www.monpetit-ecommerce.fr/

  • Ollca, le fruit d’une rencontre entre des amoureux des produits locaux qui, devant le constat attristant que les commerçants de quartier sont délaissés au profit des industriels, décident de se pencher sur les vitrines de ces artisans passionnés pour leur donner un petit coup de pouce, de quoi trouver un nouveau souffle.

https://www.ollca.com/notre-philosophie


Retrouvez en cliquant ici une liste plus complète des marketplaces locales



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout