• Victoire & Vocal

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Dernière mise à jour : 9 déc. 2020

La crise vous semble peut-être déjà présente alors que nous n’en sommes qu’aux phases préliminaires…




Pour savoir combien de temps cela va durer, il faut déjà savoir identifier les différentes phases que vous allez vivre : sachant que leur durée dépend de l’ampleur de la crise.





  • Phase préliminaire : c’est le moment où la crise se prépare ainsi les conditions de son émergence se mettent en place.  Il est donc primordial pour le relationniste de ne pas tomber dans la complaisance et de mettre en œuvre un mode de gestion préventif et préparatif à la crise.

  • Phase aiguë : déclenchement de la crise et perte momentanée de contrôle. Cette phase pousse le relationniste à la réaction par la quête d’information et de confirmation, le choix d’actions protectrices et la diffusion des alertes aux personnes concernées. L’entrée en communication de crise est alors officielle.

  • Phase chronique : c’est le moment où les repères connus tombent et où s’installe l’incertitude, C’est la période où la recherche d’explications et de réponses est omniprésente et où le relationniste prendra alors soin de contrôler, en partie, l’entrée dans la crise et à l’aide de réactions appropriées, servira de guide vers la sortie de celle-ci.

  • Phase de cicatrisation : C’est le moment où les bilans sont de mise afin de tirer les leçons qui s’imposent et procéder aux ajustements requis dans les manières de faire. Elle marque le début de l’adaptation et de transformation de l’organisation ayant pour objectif de réduire les effets négatifs lors d’une répétition d’incidents similaires.


Vous l’aurez compris, cela est très différent d’une entreprise et d’une crise à l’autre, puisque lorsque vous subissez quelque chose que vous ne maîtrisez absolument pas, la durée de ces phases peut être modifiée. Patience est donc le mot d’ordre de ces périodes.

Par exemple, vous souvenez-vous de la crise vécue par Findus qui commercialisait des produits indiqués Boeuf, mais dont les tests ADN ont montré qu’il s’agissait de viande de cheval ? Ce “Chevalgate” aurait pu ébranler la marque, mais la gestion de crise aura été remarquable. 


Deux mois après l’annonce la croissance des ventes était toujours maintenue et un an après la croissance était à deux chiffres.




Sources : https://www.lesechos.fr/2014/03/findus-revient-en-force-apres-la-crise-de-la-viande-de-cheval-276041

https://www.journaldunet.com/management/direction-generale/1126182-reussir-sa-com-de-crise-5-exemples-a-la-loupe/1126184-findus-et-le-chevalgate



14 vues0 commentaire